À quoi les commerçants européens peuvent-ils s’attendre pour le Black Friday 2017 ?

Qu’on le veuille ou non, le Black Friday est devenu un événement incontournable du calendrier commercial européen. Il tombe cette année le vendredi 24 novembre, et de nombreux détaillants proposeront des réductions généreuses en vue de booster la fréquentation de leurs commerces, augmenter les ventes et donner le coup d’envoi de la ferveur commerciale de Noël.

Selon nos prévisions, la fréquentation des commerces devrait connaître une hausse substantielle dans l’ensemble des pays européens, dépassant celle d’un vendredi habituel de novembre. Les données indiquent que l’Espagne pourrait connaître un bond de 45 % du nombre de visiteurs dans les commerces le 24 novembre, tandis qu’en Italie et en Allemagne, la fréquentation pourrait augmenter de respectivement 40 % et 30 %. De la même façon, le Royaume-Uni et la France pourraient constater une hausse de la fréquentation susceptible d’atteindre respectivement 20 % et 8 % le jour du Black Friday. L’essor prévu en termes de trafic au Royaume-Uni et en France pourrait être moins important que les années précédentes, car l’activité promotionnelle s’étalera sur plusieurs jours au lieu d’un seul.

Prolonger la passion liée au Black Friday

ShopperTrak peut affirmer qu’une nouvelle tendance prometteuse pour le Black Friday émerge actuellement en Europe : les données de fréquentation issues des deux dernières années confirment que de nombreux commerçants, tout particulièrement en France et au Royaume-Uni, étendent leurs promotions et leurs activités commerciales avant et après le jour J. L’objectif étant d’inciter les consommateurs à faire des achats pendant une plus longue période de temps, les offres pour le « week-end du Black Friday » et la « semaine du Black Friday » deviennent largement accessibles, ainsi que le rapportent GlobalData et la presse européenne.

Les données de ShopperTrak indiquent qu’en France, où les commerçants lancent leurs offres du Black Friday quelques jours avant le Black Friday lui-même, les boutiques peuvent espérer une hausse moyenne de la fréquentation atteignant environ 6 % pour le 20, le 21, le 22 et le 23 novembre 2017, comparé aux chiffres journaliers moyens pour un mois de novembre. Au Royaume-Uni, la féérie commerciale du Black Friday a également été allongée, incluant une semaine complète avant le jour J qui permet de booster la fréquentation des magasins. Selon les prévisions de ShopperTrak, les boutiques et les centres commerciaux britanniques devraient voir une hausse journalière de 3 % par rapport aux chiffres journaliers moyens pendant la période allant du 20 au 23 novembre de cette année.

Avancer le début de l’effervescence de Noël

Mieux encore, les promotions du Black Friday permettent d’avancer le début de l’effervescence commerciale de Noël. D’après les données de ShopperTrak, de nombreux pays européens constatent que le pic de fréquentation pour les fêtes commence le jour du Black Friday ou le samedi qui suit.

Ce phénomène est encore plus évident en Espagne, où le Black Friday ­­s’est avéré être le 5e jour le plus chargé de la période des fêtes en 2015 (le 27 novembre) comme en 2016 (le 25 novembre). Par ailleurs, les données de ShopperTrak montrent que la samedi ayant immédiatement suivi le Black Friday 2016 (soit le samedi 26 novembre) s’est classé 4e jour le plus chargé de la saison dans les magasins britanniques et allemands. En France, ce même samedi a été le 3e jour le plus chargé de la saison de Noël en 2016.

La hausse des ventes générées par les commerçants peut être spectaculaire. L’an passé, John Lewis, une chaîne de grands magasins britannique, a enregistré des ventes record pour la semaine du Black Friday avec près de 200 millions de livres, soit une hausse de 6,5 % par rapport à la même semaine l’an passé. Il s’agissait de la plus grosse semaine de ventes de l’histoire commerciale de John Lewis, et la plus grande journée jamais enregistrée – le vendredi 25 novembre – tombait cette même semaine.

S’attendre à un essor du Black Friday sur le continent

Le Royaume-Uni s’est engagé intensivement en faveur du Black Friday au cours des trois dernières années, et les rapports de presse suggèrent que les commerçants — comme Currys ou Argos par exemple proposeront des prix plus compétitifs que jamais cette année. Les détaillants français adoptent également pleinement cet événement. De grandes chaînes comme Darty ou la FNAC ont obtenu de bons résultats en 2015 et 2016, et s’efforceront certainement d’en tirer parti en 2017. Ailleurs sur le continent, l’intérêt pour le Black Friday va grandissant, notamment en Allemagne, en Italie et en Espagne d’après Euromonitor.

Un chiffre d’affaires spectaculaire, voilà ce que visent les commerçants pour le Black Friday. Mais ils n’y parviendront que si cet événement est préparé méticuleusement et mis en œuvre avec soin. Il faut avant tout des renseignements préalables indiquant les moments où les pics de fréquentation surviennent. L’objectif est que les magasins soient convenablement approvisionnés et dotés de suffisamment de personnel pour être prêts à servir la clientèle, et être ainsi capables d’exploiter pleinement cette occasion.

C’est certes un défi, mais savoir à quoi s’attendre représente déjà une moitié de bataille gagnée. Pouvoir accéder aux renseignements historiques et aux données de fréquentation en temps réel peut mettre les commerçants sur le chemin de la victoire pour le Black Friday, grâce à une optimisation des ventes et de l’engagement client, ainsi qu’au développement d’une banque de données performante pour l’avenir. Le Black Friday est là pour durer, et avec les bons outils, les détaillants européens sont en passe de devenir des maîtres dans l’art d’organiser cet événement.

ShopperTrak a conçu une infographie pour aider les entreprises commerciales à comprendre l’impact que les pics saisonniers auront sur leur organisation. Téléchargez l’infographie ici.

Share:
0 Comments

Comments are closed

Back