Rentrée scolaire : 3 moyens d’optimiser le rush de la rentrée pour les détaillants et les centres commerciaux

Article
par ShopperTrak on 30-09-16

Les longues vacances d’été touchent à leur fin, et de nombreux parents réalisent brutalement qu’ils ne sont pas prêts à affronter le début de la nouvelle année scolaire.

La plupart des élèves européens retrouveront les bancs de l’école entre fin août et début septembre, certains d’entre eux ayant même déjà commencé la nouvelle année. Et alors qu’un certain pourcentage de familles bien préparées ont déjà effectué leurs achats pour la rentrée dès le mois de juillet, les détaillants et les centres commerciaux doivent se préparer à une ruée shopping de dernière minute au cours des prochaines semaines.

La bonne nouvelle pour les entreprises commerciales est que les dépenses de rentrée sont en hausse. L’an passé, les consommateurs britanniques ont à eux seuls dépensé plus de 1,45 milliards de livres en achats scolaires au cours des vacances d’été, soit 21 millions de livres de plus qu’en 2014, selon les statistiques de Conlumino.

Pour une immense majorité de familles, les courses de rentrée scolaire se feront en magasin. Bien que les ventes en e-commerce connaissent une croissance constante dans toute l’Europe (elles devraient atteindre 250,28 milliards de livres en 2016 selon le Centre d’étude sur le commerce de détail (Centre for Retail Research), le fait que les uniformes doivent être essayés, les affaires scolaires testées et ainsi de suite implique que l’expérience en magasin est mieux adaptée que le shopping en ligne. Le défi pour les détaillants consiste à offrir l’expérience client exceptionnelle indispensable pour pouvoir convertir ces consommateurs.

Voici les trois principaux conseils de FootFall pour optimiser les magasins et les centres commerciaux en vue du déferlement de cette fin d’été :

Conseil n° 1 : Anticiper le rush – et être préparé

Chaque année la fréquentation augmente avant le début de la nouvelle année scolaire, et pourtant les organisations commerciales semblent surprises à chaque fois. Il est important que les détaillants et les centres commerciaux se familiarisent avec les dates locales des vacances, afin de pouvoir déterminer le moment précis où ils peuvent s’attendre à un pic de fréquentation.

De la même manière, les organisations peuvent tirer de nombreux enseignements des informations historiques. L’étude des données issues des compteurs de personnes est un point de départ idéal pour analyser le comportement client, et ainsi identifier les heures d’affluence de cette période si importante pour le commerce. Une fois que les magasins et les centres commerciaux disposent d’une idée plus claire de la façon dont le pic de rentrée scolaire évoluera, ils peuvent commencer à planifier et anticiper les pics d’activité pour cette année.

Par exemple, y a-t-il suffisamment de personnel programmé pour les périodes considérées comme chargées selon les prévisions ? Peuvent-ils lancer des campagnes marketing pour stimuler la fréquentation commerciale au cours des périodes plus calmes ? De quelle manière un volume de clients plus important rallongera-t-il le temps d’attente en magasin ? Quel impact ces clients supplémentaires auront-ils sur les services de restauration dans les centres commerciaux ?

En connaissant les moments où la fréquentation commerciale est susceptible d’augmenter, les commerces peuvent inventorier les scénarios suscitant de la déception chez les clients, et donc des ventes perdues, et prendre des mesures pour empêcher de telles déceptions.

Conseil n° 2 : Saisir les occasions d’adopter le numérique

Malgré des ventes en ligne en pleine croissance, l’amour des consommateurs pour les objets numériques ne représente pas forcément une menace pour les magasins physiques. En réalité, il existe de nombreuses opportunités de stimuler le revenu dans les commerces physiques en adoptant l’attirance des consommateurs pour la technologie.

Les Smartphones sont des outils indispensables pour les consommateurs, même lorsqu’ils font leurs courses dans un commerce physique. Les données issues du portail en ligne Statista montrent que 23 % des consommateurs européens utilisent leur téléphone mobile pour vérifier des informations sur le produit dans les rayons, tandis que 1 client sur 5 consulte les avis et les commentaires avant d’effectuer un achat.

Tout ceci représente une formidable opportunité pour les détaillants d’utiliser à leur avantage l’addiction des clients à leur Smartphone – en mettant en place des informations et des offres personnalisées par exemple, ou en envoyant sur leur appli des notifications push concernant les derniers bons plans de la rentrée.

Le « Click-and-collect » est également un autre canal puissant pour stimuler la fréquentation des magasins physiques, notamment parce que les parents voudront désormais les articles plus vite qu’ils ne peuvent être livrés. Lorsque les détaillants font la promotion de leurs offres « Achetez en ligne et venez récupérer en magasin », ils doivent toutefois s’assurer que leur stock en magasin reflète bien ce qu’ils vendent en ligne.

Conseil n° 3 : Offrir une expérience client exceptionnelle

La pression subie par les parents pour avoir tout ce dont ils ont besoin – uniformes, chaussures, sacs, papèterie, affaires de sport etc. – dans un laps de temps très court est déjà suffisamment intense. Et si en plus ils font leurs achats avec leurs enfants, le niveau de stress grimpera encore plus.

Le personnel en contact direct avec les clients aura de ce fait un rôle essentiel à jouer afin de garantir que l’expérience des clients est à la fois efficace et agréable.

Dans le magasin, les collaborateurs doivent connaître parfaitement les produits qu’ils vendent, et être au courant des promotions de la rentrée – en utilisant par exemple les technologies portables comme les points de vente mobiles qui permettent de consulter les informations sur un produit ainsi que la disponibilité de ce dernier.

Pour la direction des centres commerciaux, augmenter l’affichage ou le personnel du service client peut avoir un impact positif sur l’expérience client. En outre, ils peuvent vouloir ajouter des jeux et des ateliers pour enfants, ou faire la promotion de leurs garderies, afin que les parents puissent occuper leurs enfants pendant qu’ils affrontent la montagne d’achats à faire pour la rentrée.

Optimiser les magasins et les centres commerciaux pour le rush de la rentrée

En tenant compte de ces quelques conseils, les détaillants et les centres commerciaux peuvent se préparer à l’afflux de parents qui viendront dans leurs boutiques au cours des prochains jours.

Toutefois, il s’agit là d’une partie seulement du travail ; ils doivent également tirer des enseignements du rush de la rentrée, afin de s’assurer d’être encore mieux préparés pour le déferlement de l’an prochain à la même période. Au cours des prochaines semaines, nous analyserons les principales tendances de fréquentation, alors ne manquez pas de visiter le site de FootFall pour obtenir de plus amples renseignements commerciaux.

Lire plus d’articles de ShopperTrak