Rentrée scolaire : Ce que les détaillants doivent retenir des vacances d’été.

Article
par ShopperTrak on 22-09-15

Les parents du monde entier voient avec soulagement leurs enfants retrouver le chemin de l’école après les grandes vacances d’été. Des milliers de commerçants et de centres commerciaux en feront de même, car les vacances scolaires sont souvent synonymes de perturbation imprévisible des schémas de fréquentation.

Comment les grandes vacances de cette année ont-elles impacté la fréquentation des commerces – et quels enseignements les détaillants peuvent-ils en tirer ? Nous avons analysé les tendances de 2015 grâce aux données exclusives de FootFall :

Fréquentation estivale – tendances précoces

Au niveau international, nous avons pu observer une évolution de la fréquentation au cours des vacances scolaires. Dans la semaine qui a suivi la fin des cours, la fréquentation a augmenté dans la plupart des régions, avec des hausses allant de +3 % à Hong Kong jusqu’à quelques +15 % en Autriche et en Pologne.

Ceci est probablement dû au fait que les parents et les enfants ont occupé leur première semaine de vacances avec des activités telles que le shopping, et qu’ils ont fait le plein de jouets ou de vêtements d’été avant leur départ en vacances.

De manière intéressante, en Allemagne, l’impact des vacances scolaires sur le commerce de détail a varié en fonction de la date à laquelle les écoles ont fermé. Celles finissant les cours en juin ont entraîné une hausse de seulement 2 % de la fréquentation, tandis que l’activité des consommateurs a augmenté de 9 % lorsque les écoles restantes ont fermé leurs portes en juillet.

La seule exception notable à cette tendance positive vient de France, où la fréquentation des commerces a chuté de -24 % avant de remonter de 10 % la semaine suivante. Les petits écoliers français avaient peut-être besoin d’un peu de temps de repos avant de se ruer dans les magasins – ou bien les ménages ont décidé de repousser leurs achats à la dernière minute avant les grands départs du mois d’août !

Rapport intermédiaire

Il est intéressant de noter que les schémas de fréquentation ont divergé à mi-parcours des vacances d’été, avec un comportement très différent selon les régions. L’Autriche, Hong Kong et la Pologne, par exemple, ont tous connu une chute de la fréquentation suite aux nombreux départs des familles pour leurs vacances d’été.

L’activité de consommation au Royaume-Uni est restée globalement stable, tandis que la fréquentation en France, en Allemagne et en Italie a augmenté de quelques 6 % – reflétant peut-être l’afflux de touristes étrangers. La France est le pays le plus visité au monde selon l’Organisation mondiale du tourisme de l’ONU, et l’Italie et l’Allemagne figurent également dans les 10 premières places.

Le rush de la rentrée

Nous avons également pu constater une période de pointe pour l’activité commerciale au cours de l’été, et ce fut pendant la semaine précédant le début de la nouvelle année scolaire.

La fin des vacances entraîne tout naturellement une hausse de la fréquentation, avec le retour des familles et l’achat des fournitures indispensables pour les premiers mois d’école. Ce qui est plus surprenant, ce sont les variations entre les régions ; la Pologne, la France et l’Allemagne ont expérimenté la plus forte hausse, +12 à +15 % de fréquentation, tandis que Hong Kong, l’Italie et le Royaume-Uni ont connu une hausse plus modeste, +5 % maximum.

Bien qu’il soit trop tard maintenant pour entreprendre quoique ce soit concernant les tendances de consommation de ces dernières vacances estivales, les détaillants et les centres commerciaux ont encore beaucoup de temps devant eux pour commencer à préparer les vacances de Noël, à condition toutefois qu’ils aient mis en place une solution détaillée d’analyse.

Pour découvrir comment votre commerce peut se tenir prêt pour les fluctuations de fréquentation générées par les vacances scolaires, rendez-vous sur notre page Site Analytics.

Lire plus d’articles de ShopperTrak