Quels enseignements les commerçants peuvent-ils tirer du carnaval 2018 ?

Le carnaval allemand – ou Karneval – est connu sous de nombreux noms, notamment Fasching, Fastnacht, ou Fassenacht. Il est réputé dans le monde entier comme étant une fête gigantesque fondée sur d’anciennes traditions locales. La saison du carnaval commence 52 jours avant Pâques et se termine par une semaine entière de célébrations avant le mercredi des Cendres, incluant des festivités, des parades costumées, des bals, des banquets et une joyeuse pagaille générale.

Les allemands l’appellent « la cinquième saison », ce qui montre bien l’importance que revêt le carnaval pour de nombreuses régions du pays. Et le carnaval représente un grand moment attendu bien au-delà des frontières allemandes, notamment en Suisse, en Autriche et au Luxembourg, où les festivités de rue et les réjouissances ajoutent une touche de couleurs et d’excitation dans les rues des villes aux dates clés. Ainsi, alors que le carnaval 2018 bat son plein, intéressons-nous au pouvoir des traditions au sein des communautés locales, et examinons comment les commerces physiques peuvent prendre une part active et fructueuse dans ces événements sociaux importants.

Rejoindre la parade

Les commerçants allemands deviennent de plus en plus imaginatifs lorsqu’ils se préparent et conçoivent leurs campagnes marketing pour ce type d’événements. Selon de récentes estimations, dans la seule région de la Rhénanie, en Allemagne, environ ½ milliard d’euros sont dépensés pour les festivités du carnaval. Et les habitants de Bonn sont apparemment ceux qui ont dépensé le plus — 309 euros par adulte en moyenne pour les costumes, la bière et la nourriture — tandis que les habitants de Cologne se sont classés deuxième en termes de dépenses.

Les pics d’affluence du carnaval peuvent varier en fonction du lieu. Bien que la saison débute officiellement le 11 novembre, la règle générale veut que le carnaval atteigne son apogée l’année qui suit avec une célébration de six jours se terminant par le Karnevalsdienstag (également connu sous le nom de Mardi gras ou journée des crêpes, qui est tombé le 13 février en 2018). Ces fêtes s’inscrivent dans la tradition chrétienne consistant à profiter des derniers jours avant le début du Carême pour boire, manger et s’amuser.

Le point d’orgue des célébrations

Les trois versions les plus populaires sont le carnaval (Karneval) en Rhénanie, Fasching dans le sud de l’Allemagne et Fastenacht dans le Bade-Wurtemberg.

Cologne, Düsseldorf, Mayence, Munich, Aix-la-Chapelle et Bonn sont les principales villes où ont lieu les festivités. Un des points forts de la dernière semaine est le carnaval des femmes, ou Weiberfastnacht, jour de fête non officiel. Pour les femmes, il représente une opportunité de se costumer et mal se comporter de façon inoffensive.

Le lundi qui suit le carnaval des femmes se nomme Rosenmontag, ou Lundi des Roses, et il marque l’apogée de la saison du carnaval avec une journée de parades. Celle de Cologne est peut-être la plus importante et la plus connue, avec plus d’un million de personnes attendant pendant parfois près de cinq heures que la parade passe. Karnevalsdienstag, ou Mardi gras, marque le dernier jour de la saison du carnaval, et la population fête l’occasion avec encore plus de parades époustouflantes et de grandes fêtes dans tout le pays.

Meilleures ventes et facteurs de fréquentation pour le carnaval

Les détaillants commercialisant des déguisements, de la nourriture, des boissons, des accessoires et des décorations de fête travaillent dur pour s’assurer que leur boutique soit attractive et bien approvisionnée, avec des vitrines et des collections sur le thème du carnaval mises en valeur dès le mois de janvier. Les masques et costumes de clown ou du Far West sont un must, et au niveau de l’alimentaire, la demande est forte en bière, vin, bretzels, saucisses (Bratwurst), soupe de pommes de terre, boulettes de viande épicées et boules de Berlin, le classique beignet allemand.

Être prêt pour les points forts du carnaval

Les familles et les amis se rassemblent dans toute l’Allemagne au cours de la dernière semaine pour faire la fête, et les données de ShopperTrak montrent que dans les villes concernées, les magasins peuvent être particulièrement occupés pendant le week-end et les jours précédant Mardi gras, les locaux s’approvisionnant en gourmandises traditionnelles. Il s’agit là d’une formidable opportunité d’utiliser l’analyse des données de fréquentation pour anticiper la demande, connaître l’emplacement des zones majeures de votre boutique, et vous assurer que votre magasin dispose de suffisamment de personnel et de décorations de fête pour satisfaire les attentes des clients et s’adapter à leur humeur festive.

En phase avec la tradition

La beauté d’un espace commercial physique, c’est que l’atmosphère de fête peut continuer à l’intérieur du magasin, suscitant la bienveillance des clients et démontrant l’engagement du commerçant à s’impliquer au sein de la communauté. Des événements comme le carnaval peuvent être de puissants facteurs de fréquentation, mais plus important encore, ils démontrent la manière dont les boutiques physiques s’intéressent à un événement culturel important, intégralement en phase avec la tradition locale.

Malgré l’essor des canaux digitaux, les magasins feront toujours partie intégrante des célébrations les plus appréciées, comme le carnaval en Allemagne. Ils font partie du plaisir dont les clients et le personnel veulent pouvoir profiter, et avec les données appropriées, ainsi que des améliorations opérationnelles effectuées au fil du temps, les opérations commerciales de la saison du carnaval peuvent être une véritable réussite, année après année.

Si vous êtes prêt à profiter des avantages d’une solution analytique en magasin pour maximiser les opportunités de vente en phase avec les besoins locaux, visitez le site de ShopperTrak dès aujourd’hui.

Share:
0 Comments

Comments are closed

Back